Le vrai croque-monsieur

Publié le par Sébastien

Hier soir, une envie de croque-monsieur, mais pas l'habituel, c'est-à-dire 2 tranches de pain de mie beurrées, une tranche jambon et une d'emmental.

En fait, j'avais envie du vrai croque-monsieur, celui croustillant à l'extérieur et fondant à l'intérieur, celui que l'on sert dans les bistrots parisiens.

Le secret, c'est simplement la béchamel qui apporte un moelleux au croque.

Pour 6 croques monsieur, il vous faut :

  • 12 tranches de pain de mie,
  • 6 tranches de jambon à l'italienne (coupés très fines) ou en chiffonnade
  • du gruyère râpé
  • 20 g de beurre + 1 peu pour le pain
  • 1 càs de farine
  • 250 ml de lait
  • muscade, sel et poivre du moulin

Commençons par la béchamel

Porter à ébullition le lait et pendant ce temps, faites un roux avec le beurre et la farine. Quand il est mousseux et commence à faire des bulles, retirer du feu et versez le lait en plusieurs fois sans cesser de remuer. S'il y a des grumeaux, ne pas hésiter à utiliser un fouet. Ajouter la muscade, le sel et le poivre.
Remettre sur le feu et remuer avec une cuillère en bois jusqu'à une consistance plus épaisse que celle habituelle (celle que l'on met sur un gratin de chou fleur par exemple) car il faut qu'elle tienne sur le pain. L'utiliser rapidement car la béchamel croûte vite.

Sur le plan de travail, tartiner de beurre 6 tranches de pain de mie d'un côté que l'on place directement dans un plat allant au four (côté beurre en dessous), étaler à l'aide d'une spatule coudée de la béchamel sur les tranches, ajouter ensuite de l'emmental râpé et enfin une tranche de jambon.
Placer dessus une autre tranche de pain de mie et étaler dessus de la béchamel. Finir par de l'emmental.

Aplatir légèrment chaque croque avec la paume de la main et placer au four préchauffé à 230°. Laisser gratiner à votre convenance.

A déguster à la sortie du four, un croque monsieur croustillant et fondant avec le fromage qui coule, un régal.

Publié dans Recettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article